DEFA 2008

forum de discussions et d'échanges entre les membres de la session 2008 léo lagrange
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 structures (partie 1)

Aller en bas 
AuteurMessage
Ju.
Admin


Messages : 108
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: structures (partie 1)   Mar 27 Mai - 15:02

Petites associations de quartier :
Souvent les locaux sont mis à disposition par les communes ou bailleurs sociaux. Financement par la commune, CAF, conseils régionaux, autofinancement (organisation de soirées, adhérents, bénévolat : compte « valorisation des contributions bénévoles).

Public variable en fonction des buts de la structure. Activités variables pour les mêmes raisons. La principale difficulté est la recherche de financement. Existence de « contrats aidés » : CES (contrat emploi solidarité), CEC (contrat emploi consolidé) CIE (contrat initiative emploi, réservé au secteur privé), Adultes-relais.

Fonctionnement avec des bénévoles ; leur rôle est important, les salariés sont très souvent en contrats aidés.
Affiliation possible à des réseaux (Mouvements d’Education Populaire, Fédérations…).
Ces petites associations font partie des partenaires sociaux (forces vives du terrain et interlocuteurs directs des politiques) et peuvent recevoir des formations organisées par la municipalité (ex. : ARDEVA : association régionale de vie associative).

Café musique et SMAC (Scène de musique actuelle)
Juridiquement peut-être sous forme associative ou SARL.
Vocation différente des cafés classiques. Rôle quelquefois préventif, animation de la vie locale.
Fonctions : buvette, restauration, diffusion culturelle (expos, concerts, promotion d’artistes). Le label « café musique » est délivré par le Ministère de la Culture. Travail relationnel, accueil du public. Certains cafés musique sont aussi structures d’insertion.
Public cible : les jeunes.
Financement : Aide de départ du Ministère de la Culture, puis commune, recettes liées à l’activité.
Le café musique tend à être remplacé par le SMAC : recentrage sur la diffusion culturelle. Le Ministère ne délivre plus le label « café musique ». Organisation de concert, salle de répétition, projets culturels.

Bases de loisirs
Propriétaire : la région
Gérant : juridiquement en délégation de services publics auprès d’associations, SARL…
Vocation : loisirs de plein air ouverts à tous
Public : grand public
Activités : nautiques, sportives diverses (VTT, poney… ), campings, hébergement, mise à disposition de salles, restauration, bar
Financement : la région, recettes, collectivités locales des environs

Structures de tourisme à but non lucratif
(Club Méditerranée à but lucratif)
Vocation : proposition de vacances aux familles ou individuels pour tous (ex. : UCPA, VVF).
Problèmes de fiscalisation : concurrence les structures touristiques et assujettissement possible aux impôts commerciaux (TVA, IS, TP). L’UCPA pour éviter certains impôts restreint le public aux jeunes ( ?).
Activités : hébergement, restauration, sportives, culturelles
Financement : usagers (par l’intermédiaire des bons CAF par exemple).
Possibilités d’aide en nature (entretien espaces verts par la commune par exemple) et apparaît en charges supplétives en comptabilité (visibilité comptable des aides).

Centres culturels
Forme associative ou municipale.
Vocation : diffusion culturelle pour tous les publics ; organisation de spectacles, cinéma, concerts, expositions.
Financement collectivités locales (communes, département, région), ministère de la culture.

PAIO Mission locale
Permanence d’accueil, d’informations et d’orientation.
Vocation : structures de soutien aux jeunes (16-25 ans) : suite au rapport de Bertrand Schartz en 1982 : interface entre jeunes et autres institutions (dispositifs d’insertion par la formation via une fiche de liaison pour « stage de mobilisation » = structuration, mobilisation, projet avec stage en entreprise). Accompagnement à la recherche d’emploi. Aide aux problèmes liés à la santé, à l’hébergement. Peut octroyer des aides financières aux jeunes (FAJ : fond d’aide au jeune), chèques mobilité.
Juridiquement : association intercommunale
Reproche : manque de réactivité, souvent confrontée à des comportements de jeunes déviants.

Régie de quartier, Association intermédiaire et entreprise d’insertion
Association d’insertion par l’économie. Association intermédiaire (ou d’insertion) met à disposition des personnes alors que l’entreprise d’insertion fait travailler les personnes (limité dans le temps, palliatif).
Financement : aide de l’état via les exonérations de charges (aide directe pour les entreprises d’insertion).
La régie de quartier : à l’échelle d’un quartier, donne du travail aux habitants.

Association de Solidarité
Emmaüs, Secours Populaire, Croix Rouge,… ASI
Vocation : aide et soutien au public en difficulté.

Médiation urbaine
Recrutement des salariés de terrain sous forme de contrats « adultes aidés » ou « emploi jeune ». Prévention. Problème d’institutionnalisation de l’espace public.
Association mandatée par les collectivités ou entreprises (RATP, SNCF..).

Citoyenneté de l’enfant : conseils municipaux d’enfants et de jeunes présidés par le maire (conseil sur le même modèle du conseil municipal), mis en place par la municipalité, élection dans les établissements scolaires. Concerne parfois des jeunes adultes. L’ANACEJ : association de soutien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://defa2008.forumpro.fr
 
structures (partie 1)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faire partie de cette grande famille
» elle est partie voilà pourquoi...
» Airbus A350XWB (partie 1)
» christophe59 : Quel est le calcul de remboursement de la partie civile?
» Journal d'un Détenu Mineur - Partie 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DEFA 2008 :: Formation :: ESA-
Sauter vers: